Le guide de votre bien-être à domicile

Electrostimulation

Les différents courants électriques utilisés en electrothéraphie

électrostimulation

© IggyPhotography - iStockphoto

Il existe différents courants électriques thérapeutiques. Les kinésithérapeutes et les physiologistes, utilisent deux sortes de courant : les courants continus, ce sont ceux qui s’appliquant à l'ionisation et les courants variables.
  1. Les bienfaits des courants continus
  2. Les bienfaits des courants variables
  3. Les courants de basse fréquence
  4. Les courants de moyenne fréquence
  5. Les courants de haute fréquence
  6. Les courants à la maison

Les bienfaits des courants continus

L’ionisation est prescrite pour les douleurs et les inflammations. Le kinésithérapeute applique sur les zones douloureuses les éponges contenant les électrodes. Les éponges sont humidifiées, simplement avec l’eau du robinet et maintenues sur la peau par des bandes de caoutchouc. La surface de la peau recevant les éponges doit être dépourvue de toute lésion ou de bouton. Il faut également impérativement sangler très fermement les éponges. Toutes ces recommandations visent à éviter un risque de brûlure, possible dans cette utilisation du courant. Si le patient ressent la moindre sensation de piqûre, il faut immédiatement cesser le traitement. De faibles intensités de courant sont utilisées en ionisation. La durée d’une ionisation est d’environ vingt minutes.

Les bienfaits des courants variables

Les kinésithérapeutes orientent également leurs thérapies vers l’utilisation de courants variables. Parmi les courants variables, il faut distinguer les courants de basse fréquence, les courants de moyenne fréquence et les courants de haute fréquence.

Les courants de basse fréquence

Les courants de basse fréquence permettent de traiter les douleurs aigües et chroniques comme les lombalgies, les arthroses et les névralgies. Ils permettent, en outre, d’obtenir une stimulation musculaire. Ils sont particulièrement efficaces pour renforcer un muscle affaibli par une longue immobilisation (membre cassé).

Les courants de moyenne fréquence

Les courants de moyenne fréquence s’ils répondent à la suppression de la douleur, font aussi le bonheur d’utilisateurs en parfaite santé, souhaitant simplement développer leur musculature.

Les courants de haute fréquence

Les courants de haute fréquence sont source de chaleur et traitent les contractures musculaires.

Les courants à la maison

Les professionnels de l’électrothérapie précisent que les appareils vendus sur le marché, dont le courant est trop faible, soulagent mais ne guérissent pas. En revanche, ils sont efficaces pour un développement musculaire. Encore faut-il investir dans le bon produit.